logo de l'Association Rèpublicaine Irunaise 'Nicolás Guerendiain'

Article 2.-
Les objectifs de cette Association sont les suivants: LA DÉFENSE DES VALEURS RÉPUBLICAINES ET LA RÉCUPÉRATION DE LA MÉMOIRE HISTORIQUE

Suivez-nous sur...Logo de facebookLogo de youtubeLogo de twiter

Chronique du 14 avril 2012 à Irun

Marche Republicain

Les acts ont commencé avec una marche republicaine qui est parti de la place Ensatxe (centre republicaine pendant la republique). Apres marcher par les rues d'Irun est fini dans la Place San Juan, ou a étè recu pour les sons de la Txalaparta.

La manifestation s’est déroulée aux cris de: "Jamais deux sans trois, la République une nouvelle fois!", "Les Bourbons aux requins!", "Juan Carlos acelera, que viene la tercera", "Juan Carlos tirano, Irun Republicano"....

Faitez click pour voir la photo

Text lu après la Txalaparta

Bonjour à tous et à toutes.

Nous sommes ici réunis, une année de plus, pour célébrer le Jour de la République.

Et si bien nous disons une année de plus, c'est aussi UNE ANNÉE EN MOINS. Oui, une année en moins, parce que chaque année qui passe nous nous rapprochons davantage de la proclamation et de l'instauration de la Troisième République.

Chaque jour qui passe il y a de plus en plus de républicains. Chaque jour il nous apparaît plus nettement que la "pagaille" monarchique est une charge du passé franquiste, archaïque, anachronique, coûteuse, inutile, discriminatoire, injuste et essentiellement corrompue. Avec une origine illégitime, imposée lors d'une transition truquée, contrôlée et dont on perçoit, malgré la surprotection médiatique dont elle jouit, son véritable visage de façon de plus en plus nette et claire.

Ils ont beau la protéger, de jour en jour davantage de citoyens apprennent que ce fut un "pistonnage" du génocide dictateur Franco, pour garantir les intérêts des banquiers et des spéculateurs, les privilèges du capital.

Mais de jour en jour, on perçoit le grand besoin qu'il est ressenti d'avoir une forme d'Etat différente qui garantisse la mise de l'économie au service de l'intérêt général, de la société et non pas d'une minorité. Qui établisse des mécanismes légaux pour contrôler les abus des patronales et non pas seulement pour faciliter les renvois. Parce que notre jeunesse a besoin d'un emploi digne et d'un accès au logement réel et effectif.

Qui applique une politique fiscale progressive qui fasse payer plus à celui qui possède le plus, au lieu de récompenser les escrocs. Qui empêche les paradis fiscaux. Qu'on puisse déterrer la corruption des pouvoirs politiques et prendre des mesures pour qu'ils soient sanctionnés et qu'ils retournent ce qu'ils ont soustrait.

Qu'on cesse de participer dans des guerres impérialistes dont le véritable objectif ne sont point les droits de l'homme mais l'épuisement des ressources naturelles de ces peuples. Que les pouvoirs politiques arrêtent d'utiliser les fonds publics pour financer des institutions éducatives religieuses et privées.

En définitive, un système réellement démocratique dans lequel le peuple soit le maître de son destin sans pièges: la République.

Un système pour lequel se sont sacrifiés, au risque de leurs vies, beaucoup de personnes. Nous tenons à dire que nous avons fait la demande auprès de la Mairie d'un monolithe ou d'une sculpture pour rendre hommage à tous les voisins et voisines d'Irun qui furent fusillés durant le franquisme, au nombre de 47 hommes et femmes, cependant nous n'avons pas reçu de réponse satisfaisante de la part du gouvernement municipal.

Que cet acte d'aujourd´hui serve en tant qu'hommage et remerciement à toutes ces personnes qui donnèrent leur vie pour la défense de la République et de la liberté. Nous ne les oublierons pas.

“Parce que nous fûmes, nous sommes. Parce que nous sommes, nous serons".

Nous tenons aussi à nous souvenir de tous les compagnons qui ont assisté ces dernières années à cette célébration et qui ne sont plus parmi nous, comme c'est le cas de:

Miguel Sánchez, Jose Luis Santamaría, Francisco Fernández.

Vive la République!

Vive la troisième République!

 

Hissage du drapeau sur la Place San Juan

Les familiers des assassinés à Irun suite au coup d'Etat furent les chargés cette année de hisser le Drapeau Républicain.

Les musiciens ont interprété l'Hymne de Riego, l' Eusko Gudari et l'Internationale, et l'Hymne "Irun Republicano" composé Josetxo Silguero pour l'occasion.

Partitures de l' hymme de Riego pour bande .pdf

Partitures de l' hymme "Irun Republicano" pour bande .pdf

Vidéos de la marche et de la hissage

Repas populaire

Pour en finir, autour de 50 personnes nous sommes réunies dans un Repas Populaire dans lequel on a bu à la santé de la III République. Voir menu

Faitez click pour voir la photo

Le 15 avril. Amené du drapeau.

Communiqué

Comme vous savez bien, l'Association Républicaine d'Irun Nicolás Guerendiain a célébré le Jour de la République. Parmi les actes prévus, on procéda à la hissée du drapeau tricolore à 13 heures le 14 avril et postérieurement il fut baissé à 20:30 du lendemain. Le drapeau se maintient hissé pendant une journée dans le mât situé dans la Plaza de San Juan.

Cette année, et c'est la deuxième fois que cela se produit, pendant la nuit du 14 au 15 avril, et retranchés par l'obscurité et l'anonymat, le drapeau a été arraché du mât par quelque intolérant. Evidemment ceci n'empêcha pas la réalisation de l'acte prévu, puisqu'il fut replacé dès que des membres de l'association s'en sont rendu compte du fait. Mais une telle conduite qui suppose une agression de la propriété d'autrui, dans le cadre d'un acte légal qui dispose de toutes les permissions pertinentes, suppose aussi une agression à tout ce qui représente le drapeau tricolore, un Etat réellement démocratique, libre et laïque pour lequel sont morts des milliers de personnes beaucoup d'entre elles encore enterrées au bord des routes dans des fosses communes.

Nous vous informons que l'association a déjà interposé la correspondante dénonce auprès de l'Ertaintza, à l'attente de ce que l'instruction obtienne des résultats afin d'éviter de tels actes de vandalisme.  

Irun, le 16 avril 2012.

El Diario Vasco et Bidasoaldia.com ont fait écho de la nouvelle.

Vidéos de l'amené.

Liens vers les activités d’avril 2012

Leandro Agirretxe, 1, Local 4
Centro Cívico Palmera-Montero - 20304 Irun
Tel: 669 075 423